Instagram : futur champion du e-commerce ?

Instagram développe de plus en plus ses fonctionnalités pour vendre à ses utilisateurs et faire la promotion des marques

Le réseau social continue son développement et voit aujourd’hui ses utilisateurs actifs passer à 1 milliard par mois. Ce chiffre ne cesse d’augmenter depuis le début et devrait continuer à augmenter si Instagram reste sur la même tendance comme le montre le graphique ci-dessous issu de Statista.

L’objectif d’Instagram et Facebook est bien de devenir l’un des leaders sur le e-commerce en s’appuyant sur cette audience massive du réseau social.

En France notamment, comme le rapporte LSA dans un article sur le sujet, les e-commerçants les plus visités sont :

  • Amazon avec 28 millions de visiteurs uniques (VU) par mois
  • Cdiscount avec 19 millions de VU
  • Vente-Privée avec 14 millions de VU

Et Instagram y compte 17 millions de VU et 80% d’entre eux suivent au moins un compte d’entreprise. Il s’agit donc d’une manne pour le réseau social qui a pris du retard par rapport à la concurrence sur ce sujet. L’objectif est bien de faire tomber les barrières existantes pour que les utilisateurs puissent faire des achats coup de coeur alors qu’ils suivent et cherchent l’inspiration que ce soit auprès des comptes d’entreprise ou auprès des influenceurs de ce réseau social.

Même si Instagram continue d’avancer à petits pas sans faire trop de bruit et affirme que son business model est basé sur les revenus publicitaires et non le e-commerce, une version beta est quand même en test aux Etats-Unis pour effectuer des paiements directement à travers le réseau social ! L’un des enjeux, si Instagram souhaite développer ce service, sera de convaincre les utilisateurs de renseigner leurs informations bancaires pour effectuer des paiements directement à travers l’application. Si Instagram y arrive, il y a de grandes chances pour que le réseau social s’affirme comme un e-commerçant important puisque les marques qui travaillent déjà sur ce support en voient déjà tout l’intérêt.

En effet, le réseau social permet aujourd’hui de générer du flux vers les plateformes de marques avec les fiches produits. En France, « Birchbox a pour l’instant posé des tags produits sur 120 posts. Entre 10 et 150 personnes cliquent en moyenne sur l’un des tags de chaque post. Les posts qui fonctionnent très bien, comme celui sur notre dernière édition limitée Yogi, attirent chacun 500 clics et 431 redirections sur le site », selon Quentin Reygrobellet, DG France de Birchbox. De son côté depuis février, « La Redoute a reçu 45 000 visites venant des tags du réseau social, des chiffres qui progressent aussi vite que l’adoption de cet usage par les mobinautes », pointe Anna Faure, Responsable Social Media à La redoute.

Instagram a un vivier important d’annonceurs avec 2 millions d’annonceurs actifs sur sa plateforme (6 millions pour Facebook). La fonctionnalité « Promote » a un succès certain auprès de ceux-ci pour sponsoriser du contenu et cibler finement les communautés. Dans le même temps, Instagram a lancé une version d’Instagram Analytics pour mesurer le ROI et comprendre la présence social media selon Siècle Digital.

Alors, Instgram nouvelle poule aux oeufs d’or de Facebook en devenant un futur géant du e-commerce ?

L’avenir nous le dira très bientôt !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *