Les Français ne sont pas encore prêts pour le Social Shopping

Une étude réalisée par OpinionWay et Trusted Shops, dont les résultats ont été publiés le 18 février 2015, met en avant la réticence des français à acheter directement sur les réseaux sociaux.

Ces derniers sont aujourd’hui des sources d’information incroyables pour les consommateurs, qui s’échangent avis et recommandations sur les produits ou services achetés ou qu’ils envisagent d’acheter. Partant de ce fait, des sites comme Facebook ou Twitter ont récemment lancé des fonctionnalités permettant d’acheter des produits depuis les publicités qui paraissent sur leurs pages.

Annoncé comme l’une des grandes tendances à venir et comme une alternative aux e-shops, le social shopping peine pourtant à convaincre les Français.

L’enquête a été réalisée auprès de 1 000 personnes et avance que 88% des Français déclarent ne pas envisager d’acheter directement sur des réseaux sociaux. Le social shopping suscite la défiance des Français et une grande partie d’entre eux s’avère même hostile à l’idée : 60% déclarent qu’ils ne le feraient « certainement pas ». Seuls 12% des Français imaginent pouvoir réaliser leurs achats directement sur les réseaux sociaux.

Mais tout n’est pas fini ni perdu d’avance ! En considération de la typologie des utilisateurs actuels de réseaux sociaux, c’est-à-dire les 18 à 24 ans principalement, la tendance pourrait donc bien voir le jour. Un quart d’entre eux (25%) se dit prêt à acheter sur les réseaux sociaux (contre 6% chez les personnes âgées de 65 ans et plus). L’idée séduit aussi un peu plus les utilisateurs de ces sites : 14% des personnes inscrites sur Facebook ou Twitter, et même 34% de ceux qui possèdent quatre comptes ou plus sur différents médias. Ce nouveau mode de consommation n’est donc pas sans avenir.

Afin de démocratiser cette pratique et, les marques vont devoir intensifier leur présence et leur poids sur les réseaux sociaux et être transparentes sur les retours consommateurs. Donner la possibilité d’accéder aux recommandations des clients est un gage de confiance pour plus de 50 % des sondés.

Sur les personnes prêtes à acheter sur les réseaux sociaux, 82 % déclarent que pouvoir lire les avis lors de l’achat est un atout « important », et même « très important » pour 20 % d’entre elles. Cette tendance se note davantage chez les jeunes et les actifs.

social-e-commerce

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *