Tripadvisor condamné à 500 000 € d’amende pour «pratiques commerciales déloyales et diffusion d’informations trompeuses»

Nous attendions ce jugement depuis quelques mois maintenant, le procès du site américain Tripadvisor face à la justice italienne. L’autorité italienne de la concurrence (ICA)  s’est penchée sur le cas des avis en ligne de l’américain suite à différents abus et incohérences qui ont été pointés du doigt en début d’année. Le site qui était déjà depuis quelques années dans le collimateur des autorités européennes (comme l’Afnor en France) a été condamné à payer 500 000 € d’amende incluant différents chefs d’accusation. Entre autres, pour la publication de faux avis, postés par des professionnels (d’une part par la concurrence : avis négatifs –  et d’autre part par les établissements eux-mêmes : avis élogieux) ce qui induit en erreur les internautes qui sont très friands et sensibles à ce genre d’informations en ligne. Rappelons l’importance capitale de la qualité des avis en ligne lors du processus de réservation.

 

Selon l’AFP, Tripadvisor devra s’acquitter de l’amende dans les 30 jours, et présenter des mesures de rectification pour garantir la véracité et la qualité des avis dans les 90 jours. Ce qui laisse peu de temps au géant américain qui se trouve dans une situation délicate autant légalement que publiquement.
Pour beaucoup, cette sanction doit être exemplaire et doit servir à l’amélioration à long terme des plateformes de dépose d’avis afin d’y réduire les abus. Le problème est pourtant plus large qu’on ne le croit, et ce jugement bien qu’exemplaire n’aura un impact que limité sur l’activité globale du groupe.

 

D’une part parce que l’expérience montre comment les entreprises américaines de cette taille considèrent et méprisent les lois Européennes, en privilégiant leur législation nationale. D’autre part par le caractère supranational d’internet qui limite sa régulation, ainsi que par l’ampleur de la présence de Tripadvisor au niveau international, qui nous montre que l’Italie n’est qu’un petit pion dans l’échiquier économique du site. Ce qui implique que ce genre de pratique continuera volontairement ou involontairement dans tous les pays (ou presque) où Tripadvisor est présent et ne s’est pas encore confronté aux autorités locales.

Malgré cette vision quelque peu pessimiste (d’autres diront réaliste), ce jugement est une condamnation morale dont le monde entier est témoin, et qui aura au moins réussi à décrédibiliser le site pour beaucoup de particuliers et de professionnels du secteur.  Nous verrons dans les prochains mois, si de vraies mesures de régulation des avis auront été mises en place et si de réels changements sont à espérer. 

 

TA2TA1

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *