« Yelp » rachète le Français « Cityvox » et ses 300 000 avis de consommateurs

On ne présente plus Yelp, le moteur de recommandation Américain multifonction fondé en 2004. Ce site regroupe des avis et des recommandations de consommateurs en ligne concernant des magasins, restaurants, sorties, loisirs, services en tout genre… Ils sont entrés en bourse en 2012, et depuis la structure ne cesse de grossir. Ils confortent leur position en dégageant chaque année des bénéfices et des chiffres d’affaire qui ne cessent de grimper. Dans leur stratégie de développement global, Yelp a compris l’importance des acteurs Européens du marché des recommandations, et ils s’intéressent de près depuis quelques années à la concurrence Européenne.

Différents projets de rachat de filiales, ou de fusion-acquisition leur ont permis de poser un pied ferme en Europe. On peut noter le rachat par Yelp de son plus gros concurrent Européen de l’époque «Qype», en Octobre 2012 pour plus de 50 millions de dollars. Stratégie d’implantation onéreuse mais efficace, grâce à ce rachat, Yelp a conforté sa position sur le vieux continent et compte bien y rester.

La nouvelle est tombée la semaine dernière, l’annonce du rachat de Cityvox, filiale française d’Orange et version française à une moindre échelle de Yelp dans le monde des recommandations en ligne.  Le montant de l’acquisition n’a pas encore été dévoilé. Cityvox fondée en  1999 a été racheté par Orange en 2008 , ce site regroupe différentes plateformes spécialisées dans le contenu local (restaurants, évènements, sorties…) sur des dizaines de villes en France.

Depuis sa création, on comptabilise déjà plus de 300 000 avis de consommateurs qui ont été publiés, ce qui donne une idée de l’amplitude du site qui jusqu’à maintenant à connu un bon développement structurel. On peut tout de même constater que depuis le rachat par Orange, le nombre de visiteurs uniques s’est fortement réduit et la croissance de l’entreprise s’est ralentit. 1,3 Millions de visiteurs uniques en Juin 2014, contre 2 Millions il y 6 ans lors du rachat. Cela n’a pas découragé le géant américain qui s’est empressé de rendre publique cette annonce de rachat.  Nous verrons ce qu’adviendra la croissance de Cityvox une fois dans les mains du leader américain.  

 

images (8)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *